GALLERIES

    UNE SEANCE PHOTO GROSSESSE EN FORET A CHARLEVILLE-MEZIERES

    ANAELLE + QUENTIN

    Je vous emmène en balade en forêt avec Anaëlle et Quentin, pour leur séance photo grossesse à Charleville-Mézières. C’est par une belle journée d’automne que nous nous sommes retrouvés afin d’immortaliser l’attente de leur petite Madeleine tant espérée. Un rayon de soleil, le grand air de la forêt, beaucoup d’amour autour de ce moment doux et éphémère qu’est la grossesse. Je ne me lasserai jamais de vous accompagner dans ces instants magiques qui entourent la maternité…

    Retrouvez le témoignage de la future maman en bas de l’article.

    Le témoignage d’Anaëlle, la future maman

    Comment s’est passée ta grossesse ?

    J’ai eu énormément de chance. On peut dire que j’ai eu une grossesse idyllique en comparaison de toutes les histoires que j’avais entendu jusque là. Le premier trimestre m’a beaucoup fatigué, je m’endormais en réunion et je passais mes week-ends à enchaîner les siestes. Malgré ça, nous sommes partis à Prague en amoureux, c’était un vrai bonheur de créer ces nouveaux souvenirs à “presque trois”.

    Le deuxième trimestre fut doux et épanouissant, bercé par les premières sensations de chatouillis sous le nombril, les formes qui s’arrondissent doucement et le regard bienveillant de mes proches. A cette période, j’ai eu la chance de partir une semaine en retraite spirituelle accompagnée de ma maman. Je pense que cette expérience a marqué un tournant dans mon vécu de la grossesse. Grâce au yoga, à la méditation et aux belles rencontres que j’ai fait là-bas, je me suis progressivement ouverte à un état d’éveil me permettant d’être réellement connectée à l’instant présent et à mon intuition profonde. Quelque chose s’est ouvert en moi à ce moment. Une sorte de confiance en la vie malgré les épreuves. Et ce corps que j’avais si longtemps jugé, malmené, mal-aimé était finalement capable de la plus grande des créations. De cette réconciliation avec moi-même est née une furieuse envie de participer activement à mon propre bonheur et à celui de mon enfant. J’ai alors dédié mon temps libre à la préparation de cette naissance en pleine conscience par le biais du Yoga, de la méditation, de la sophrologie et de l’haptonomie (que je conseille à tous les futurs parents).

    J’ai arrêté de travailler à partir du troisième trimestre sur décision médicale, ce qui m’a permis de “faire le nid” de notre petit oisillon dans la joie et la sérénité. Je reste encore émerveillée et fascinée par cette expérience folle qu’est la grossesse. Je sais que certaines femmes ne vivent pas cette période avec autant de facilité, c’est pourquoi je ressens une réelle gratitude envers la vie. Je n’aurais jamais imaginé parcourir ce chemin dans une telle harmonie.

    Comment as-tu fait l’annonce au papa/à vos familles ?

    Pour le papa je n’ai rien préparé de fou. Dans le cadre de la PMA, il savait que je devais passer un examen sanguin ce jour là et attendait tout comme moi les résultats. Afin d’avoir quelque chose de plus concret à lui montrer que des chiffres sur une feuille de papier, j’ai fait un test de grossesse que je me suis empressée d’agiter frénétiquement sous ses yeux en rentrant du travail.

    Pour notre famille, nous avions décidé d’attendre la fête des mères pour faire notre annonce. Souvent lorsque nous sommes réunis en famille, on aime jouer à des jeux de société. Pour l’occasion, nous avions réalisé nous-même une sorte d’énigme/charades. Nos mamans étaient folles de joie lorsqu’elles ont solutionné cette énigme pas comme les autres. Concernant mon papa, qui vit à plusieurs centaines de kilomètres nous avons utilisé Facetime et une échographie tout simplement.

    PREV. ITEM NEXT ITEM
    BY:
    admin
    ×
    21 février 2019

    READ COMMENTS -

    0 COMMENTS

    LEAVE A COMMENT

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.